Bienvenue à Sainte-Aurélie! Renseignez-vous sur notre politique d’accueil, elle pourrait vous convenir!

Nouveau point de service du SAEMO

  

Le SAEMO (Service d’accroissement en employabilité de la main-d’œuvre) offre dorénavant ses services à la recherche d’emploi à la Maison des jeunes de St-Prosper sur demande.

Tous nos services sont gratuits!

418 625-3424

saemoetchemins.com 

 


 

 

Échéances de taxes pour 2019

Pour 2019, les échéances de taxes sont les suivantes :

  • 28 février
  • 30 avril
  • 30 juin
  • 31 août

 

 

TAXES SCOLAIRES

Afin de vous éviter des délais administratifs, n’oubliez pas que vos taxes scolaires doivent être payées à la COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN et non à la Municipalité.

 


 

 

Application Voilà!

 

Plan de sécurité civile

 

Capsule urbanisme

 

Capsule incendie

 

Capsule finances

 

TROIS FLEURONS

La Municipalité de Sainte-Aurélie a obtenu la cote « Trois fleurons » attribuée par la Corporation des Fleurons du Québec.

 

 


 

 

 

 
 COMMENTAIRES 
 PLAN DU SITE 
Page précédente
Mot du maire

 

Août 2019

 

Le paradoxe de l’abondance

Au Québec, au moins 200 lacs vieillissent de façon accélérée, dont notre Lac Joli à Saint-Aurélie. Ce constat provient des données du Réseau de surveillance volontaire des lacs du Québec suite à l’observation de 814 plans d’eau : un lac sur quatre de l’échantillon ! (www.tvanouvelles.ca le 3 août 2019)

Pourtant, ce n’est pas l’eau qui manque au Québec. Mais voilà, on vit le Paradoxe de l’abondance. Je m’explique. Le paradoxe de l’abondance est utilisé notamment en économie pour désigner un phénomène contradictoire : un pays qui possède d’abondantes ressources naturelles devrait les utiliser efficacement pour le bien-être et la prospérité de son peuple. Mais, bien souvent, on observe un effet opposé.

Voici l’exemple qui est généralement mentionné. L’Afrique est riche en matières premières : de larges gisements de pétrole, de cuivre, d’or, de diamants, etc. Mais, ils n’ont nullement servi à réduire la pauvreté ou à améliorer la scolarité de ces pays. Il n’y a pas uniquement la corruption pour expliquer cette situation, mais la négligence, le report de décisions difficiles et l’ignorance volontaire.

On peut transposer le paradoxe de l’abondance ici au Québec avec son or bleu : les nombreux lacs sur son territoire, le fleuve Saint-Laurent, les grandes rivières et les nappes phréatiques sont uniques au monde. Des générations ont vécu une période de gratuité néfaste, une consommation à outrance et une gestion en décalage de la réalité qui ont grandement affectée la qualité de cet or bleu. Bien sûr on produit de l’électricité.

Mais en 2018, il y a toujours 93 municipalités qui déversent leurs égouts directement dans des cours d’eau. Plusieurs autres ont des restrictions pour leur consommation d’eau. C’est sans compter les déversements sporadiques des grandes villes comme Québec et Montréal dans le fleuve et la non-conformité de nombreuses fausses septiques en milieu rural.

Rien n’est définitif. On peut agir par un respect des bandes riveraines, une agriculture responsable, un bon entretien des fausses septiques, des coupes forestières loin des ruisseaux, etc. L’ignorance volontaire, c’est une autre époque. Le Lac Joli et aussi les lacs Abénaquis et Fortin sont la présence du Paradoxe de l’abondance chez-nous.

 

Bien à vous
René Allen, maire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook
Tourisme etchemins
Liste de diffusion
Journal municipal
Consulter le calendrier municipal.
Webrôle
MRC des Etchemins
Répertoire des employeurs Métiers et carrières
RICBS
Transport autonomie
SQ